Dans la philosophie de sa fondatrice Nawal El Saadaoui, écrivaine et figure emblématique de la lutte féministe en Egypte, l’antenne belge de l’Association pour la solidarité des femmes arabes, AWSA-Be (Arab Women’s Solidarity Association-Belgium) mène et soutient depuis 2004 des initiatives militantes pour la participation des femmes à la vie publique. L’objectif est de les aider à se libérer de tout joug tant politique, religieux que social et économique. Laïque, féministe et progressiste, l’équipe est dynamique, entreprenante. Cours d’arabe, chorale et ateliers rythment la vie de l’association.

Combattante, lorsqu’elle décide de faire “une descente” surprise dans les cafés pour forcer la mixité et ouvrir un espace de discussion avec les hommes rarement rencontrés ailleurs. Innovante, puisqu’elle propose depuis peu un outil pédagogique d’émancipation: un an de travail, un engagement bénévole pour mettre sur pied des coffrets de formation à disposition de toute association en éducation permanente sensibilisée aux thématiques abordées, droits des femmes du monde arabe, santé affective et sexuelle, identités, stéréotypes et communautés, féminisme du monde arabe. Des modules faciles à utiliser, des fiches de travail adaptables au public visé et une formation pour appréhender au mieux l’outil. Comme Noura Amer, présidente de Awsa, l’a souligné, ces coffrets répondent à une demande et rappellent que le féminisme est une valeur universelle que chaque femme doit se réapproprier. Plus d’infos www.awsa.be.

Corinne Ricuort

Publicités