‘I’m not a sex Toy’, une campagne pour rendre au jouet sa neutralité sexuelle

N’avez-vous jamais ressenti un étrange malaise quand, à la veille des grands déballages des fêtes, vous découvrez dans les catalogues que les jouets sont classés par genre. Un malaise, dans les grandes surfaces de jouets séparées en deux mondes, l’un masculin, l’autre féminin. Depuis quand les jouets ont-ils un sexe? La campagne d’Osez le féminisme Belgique, du 1.12.2011 au 1.01.2012, se propose de débarrasser les jouets de leurs enveloppes sexuées, d’ouvrir les horizons, de balayer les stéréotypes. Sans moraliser, sans stigmatiser, et avec le sourire.

Concrètement:

-un e-journal spécial Saint-Nicolas, avec son dossier, reportage photo et sa sélection de catalogues, initiatives et livres spécialisés.

-Pour la Saint-Nicolas et Noël, dans le cadre de sa campagne en faveur des jouets non-sexistes, Osez le Féminisme Belgique propose un rendez-vous original aux client(e)s de Filigranes pour réfléchir au ‘genre’ des cadeaux : où se cachent les représentations des rôles masculins et féminins dans la littérature et les albums jeunesse ? Comment faire plaisir aux enfants en leur proposant des alternatives plus diversifiées ? Cela se passera ce mercredi 7 décembre, à partir de 14h, à la librairie Filigranes. Jeanne Ashbé, auteure belge reconnue pour ses livres pour la petite enfance, présentera son travail et répondra aux questions du public sur les processus de création des albums. L’équipe d’Osez le Féminisme assurera l’animation de la discussion. Pour terminer l’après midi, un quizz sera organisé et les gagnants remporteront des ouvrages de Jeanne Ashbé dédicacés !

-la campagne se terminera par l’envoi d’une lettre ouverte aux fabricants de jouets et aux éditeurs, cosignée par des organisations féministes, de jeunesse et d’éducation permanente, demandant aux acteurs du secteur plus de mixité dans leurs propositions.

Advertisements