affiche OLF carrée prostitutionCarrée de projections, ce sont quatre films, quatre histoires, quatre  visions pour amorcer une réflexion sur la prostitution.  Sujet sensible, entre clichés et fantasmes, la prostitution pose beaucoup de questions. Que se cache-t-il derrière ? Quelles sont les conséquences de la prostitution sur la vie des femmes qui se prostituent ? Sur « le vivre ensemble », et sur l’égalité entre les femmes et les hommes ?

Au mois de mars, pour la première fois,  Carrée de projections propose au grand public de découvrir la prostitution à travers le regard de quatre femmes réalisatrices et d’en discuter ensuite à l’issue des projections.

Des projections à l’initiative de Osez le Féminisme Belgique et de Elles Tournent asbl, qui reçoit le soutien de l‘Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes .

A vos agendas :

Le 12 mars à 19h, au Théâtre de la Vie

« Mémoire close », un court métrage de Morgane Nataf et Georges Harnack (16′), Documentaire, (2012). Les souvenirs d’une survivante.

« L’imposture » (2011) de Eva Lamont ; des femmes qui se sont prostituées y dénoncent la tendance actuelle à faire de la prostitution un métier « comme un autre ».

Ouverture en présence de Rosen Hicher, ancienne victime de la prostitution.

Modération : Pascale Maquestiau du Monde selon les Femmes

Suivra le 21 mars à 20h « Chaos » (2001) au Centre Culturel de Jette. La réalisatrice, Coline Serreau implique le spectateur au travers d’un couple confronté par hasard à l’histoire de Malika, une jeune fille victime d’un réseau de proxénètes.

Modération : Isala, asbl belge d’aide aux femmes en situation de prostitution ou souhaitant sortir de la prostitution, asbl soeur de celle du Mouvement du Nid en France.

Le 26 mars, à l’Espace Senghor à Etterbeek – 2 projections :

 A 18h: « Mes chères études » (2012) de Emmanuelle Bercot ou comment sortir de l’engrenage d’un argent si « rapidement » gagné avec l’histoire de Laura, 19 ans, étudiante, qui commence à se prostituer pour financer ses études.

A 20h15 : « Eden » (2012) de Megan Griffith ; une plongée dans la violence du système prostitutionnel qui raconte l’histoire vraie de Hyun Jae enlevée par un réseau de trafiquants au fin fond du Nouveau Mexique, état des Etats-Unis où la prostitution est légalisée.

Modération : Valérie Lootvoet, directrice de l’Université des Femmes et Renaud Maes membre de l’Observatoire de la Vie Etudiante, ULB.

Avec l’aide de la commune d’Etterbeek, d’Amazone asbl, Soroptimist International, Le Monde selon les Femmes, Awsa asbl, Ni Putes, ni Soumises, de l’Université des femmes et la Voix des femmes.

3 euros par séance.


Réservations & Infos pratiques
au 0496/34.95.20 – carreedeprojections@gmail.com

Pour télécharger le flyer avec le programme des 4 séances cliquez ici

Mais déjà quelques infos pratiques sur les lieux de projections :

Rue Traversière, 45

1210 Saint-Josse-ten-Noode

bld. de Smet de Naeyer, 145
1090 Bruxelles/Jette

Chaussée du Wavre, 366

1040 Etterbeek

Advertisements